Le drive permet de maitriser ses finances en provision.

Avec la crise, même un euro compte. Mais le seul souci, c’est que les idées manquent. Afin de vous aider, on va vous proposer une technique pour à priori réduire les dépenses qui peuvent être inutile.

Se rendre à l’hypermarché augmente trop les dépenses.

Quand on se rend dans un hypermarché, on a tout de suite en tête toutes les choses qu’on aurait besoin d’acheter. Mais dans la majorité des cas, on achète toujours beaucoup plus de choses que prévu. La raison est simple, une fois dans le grand magasin, il pourrait y avoir diverses animations et offres promotionnelles. Face à des professionnels de la vente, on n’hésite pas à tendre notre carte de crédit pour des produits qu’on n’a pas vraiment besoin. C’est toujours après les courses qu’on regrette un peu les dépenses folles qu’on a effectué. En appui à cela, quand on fait les courses, les enfants boudent toujours pour vous accompagner et résultat, vous sortez du magasin avec encore plus de dépense.
Le plus dur également, c’est qu’il est fort probable que les achats inutiles ne soient pas consommer convenable d’où encore plus de perte. Et tout le monde le sait que c’est un cercle vicieux dont il est impossible de sortir. On peut se dire que jamais on ne se fera plus prendre. Mais quand vient le jour des courses, on n’arrive pas à surmonter les tentations.

Le drive est une bonne solution.
Pour briser le charme des dépenses folles dans les hypermarchés, il existe un concept qui pourrait grandement vous aider. Il se dénomme «le drive ». Le drive c’est le fait de faire ses courses en ligne. Tous les produits du magasin sont référencés dans la base de données en ligne. Pour la recherche des produits, on ne va pas de rayon en rayon, mais il suffit tout juste d’exécuter une requête en ligne. On ne choisit que ce qui est nécessaire, puis après on fait le règlement en ligne. Une fois que vous avez passé commande, un employé du magasin prend un chariot et fait la course à votre place. Pour la réception de vos commandes, deux options sont ouvertes à vous. On peut juste se rendre sur le parking de l’hyper et un employé vous le livre, ou on peut se rendre dans un point de retrait. Pour le délai, c’est à l’ordre de deux heures à trois jours. Grâce à cette pratique, non seulement, on dépense moins, mais on gagne également un temps précieux.
Actuellement, le drive séduit bien les Français. C’est clair que pour ne pas succomber à la tentation, il vaut mieux l’éviter et s’en tenir loin. Néanmoins, on peut toujours se rendre dans les hypers mais occasionnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *